TVLowCost, l'agence TV conseil en publicité télé économique

L'Agence TV Low Cost spécialisée publicité TV

Les « vraies marques » des industriels commencent à se rebiffer face aux attaques et menaces constantes de LECLERC. Les choses n’ont pas l’air aussi limpides que Michel-Edouard LECLERC voudrait faire croire…

leave a comment »

l'ILEC réagit aux mensonges de LECLERC

Devant la violence des critiques et des menaces proférées par l’enseigne LECLERC à l’égard des industriels agro alimentaires fournisseurs de la Grande Distribution (cf mes nombreux articles dans ce blog), il m’est paru justifié de présenter ci-dessous l’intégralité du texte du communiqué de presse diffusé ce jour par l’organisme qui regroupe ces industriels : l’ ILEC.
L’ILEC, Institut de liaisons et d’études des industries de consommation, rassemble 84 groupes qui commercialisent des produits de marque de notoriété nationale et internationale, présents dans tous les grands secteurs de la production alimentaire et non alimentaire.
L’ILEC est leur porte-parole dans la relation industrie commerce qui constitue son champ d’excellence et auprès des pouvoirs publics sur le droit de la concurrence et de la marque.

Les résultats 2007 de l’Observatoire de l’Ilec sur la construction des prix dans le secteur de la grande consommation montrent que la concurrence s’intensifie au profit des consommateurs et du pouvoir d’achat

” Paris, le 16 janvier 2008 – Au lendemain de l’adoption de la loi Chatel permettant la réintégration des marges arrière dans le prix de vente au consommateur et établissant une convention unique, l’Ilec présente les résultats 2007 de son étude annuelle sur la construction des prix dans le secteur de la grande consommation.

Lancé en 2002 auprès des adhérents de l’Ilec, l’Observatoire de l’Ilec permet d’examiner l’évolution des tarifs des industriels, des prix d’achat de la distribution, des prix de revente aux consommateurs et des marges de la distribution depuis 1998.

L’EVOLUTION DU MARCHE
D’après les résultats 2007 de l’Observatoire de l’Ilec sur la construction des prix dans le secteur de la grande consommation, nombre de constats réalisés les années précédentes sont confirmés. En revanche, sur plusieurs points, se manifeste un véritable changement.

Les constantes :
I Le prix réel de vente des industriels aux distributeurs stagne en euros courants et régresse en euros constants
En 2007, le prix de cession des fournisseurs aux distributeurs (prix trois fois net) est quasi stable. En effet, sur une base de 100 en 1998, en euros courants, l’indice du prix de cession (prix trois fois net) s’élève à seulement 105,4 en 2007, neuf ans plus tard. En 2007, il n’a augmenté que de 0,3 points, ce qui prouve très clairement que l’industrie des produits de grande consommation (PGC) n’est pas inflationniste. L’industrie des PGC est par ailleurs confrontée à des pressions déflationnistes en termes réels puisqu’en euros constants, sur une base de 100 en 1998, l’indice est tombé à 89,6 et a diminué de 1,5 points en 2007.

II Le partage de la valeur entre industriel et distributeur se fait au profit de la distribution

Le partage de la valeur évolue défavorablement pour les fournisseurs. En effet :
•La part du prix consommateur absorbée par la distribution (marge totale rapportée au prix de vente au consommateur) s’est accrue en neuf ans, en passant de 26% en 1998 à 36% en 2007.
•A l’inverse, la part de l’industriel dans le partage du prix consommateur est passée de 74% en 1998 à 64% en 2007.

Les points de rupture :

I L’écart de prix entre les grandes marques et les marques de distributeurs (MDD) s’est réduit, les MDD sont plus inflationnistes

L’analyse faite par IRI de l’évolution des prix des PGC en sortie de caisse démontre que les grandes marques contribuent sensiblement, dans les PGC, à la modération des prix de vente à la consommation :
•Leur hausse a été limitée à 2 % à fin novembre 2007, en glissement annuel mobile.
•A l’inverse, depuis 2006, les MDD sont devenues inflationnistes en augmentant de 3,9%.

Rappelons qu’il existe une autre façon de lire l’évolution des prix, celle de Panel International, qui analyse les prix de l’offre en rayon. Panel International indique une baisse des prix des marques de 1,66 % quand les MDD sont en hausse de 2 %.

II Les prix des grandes marques en France sont compétitifs par rapport aux autres pays européens

D’après l’analyse faite par Nielsen de l’évolution du prix de 140 produits de marques de PGC présents dans 7 pays incluant l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Espagne, l’Italie, le Portugal et la Belgique, la France est le pays le moins cher de l’Eurolande après l’Allemagne et les Pays-Bas.

Les prix des grandes marques en France en juin 2007 se situent 2% en dessous de la moyenne des pays européens voisins suite aux accords Sarkozy de 2004 puis à loi Dutreil de 2005, qui a permis la réintégration d’une partie des marges arrière dans les prix de vente au consommateur. En 2006 et 2007, les prix des grandes marques ont considérablement baissé. La France est désormais le moins cher des grands marchés européens de l’ouest après l’Allemagne, alors qu’elle se situait nettement au dessus de la moyenne il y a quelques années.

Les résultats 2007 de l’Observatoire de l’Ilec sur la construction des prix dans le secteur de la grande consommation soulignent le succès de la loi Dutreil et démontrent que la modération de l’évolution des prix des grandes marques est incontestable. Ces résultats témoignent également de l’intensification de la concurrence, qui devrait se poursuivre en 2008 avec l’application de la loi Chatel.

Olivier Desforges, président de l’Ilec, commente : « En permettant la réintégration de la totalité des avantages financiers consentis par le vendeur dans le prix de vente au consommateur, la loi Chatel va intensifier la concurrence au profit des consommateurs et de leur pouvoir d’achat ! »

LES PERSPECTIVES DE L’ILEC POUR 2008
L’année 2008 marque une nouvelle étape dans le processus de transformation des relations industrie-commerce puisque les modalités de la négociabilité des conditions de vente entre fournisseurs et distributeurs seront examinées par les pouvoirs publics en avril 2008 dans le cadre de la loi de modernisation.
Dans ce contexte, l’Ilec a pour objectif de poursuivre la modernisation et la dépénalisation des relations entre fournisseurs et distributeurs. Quant à la négociabilité des conditions de vente, Olivier Desforges indique : « Nous sommes favorables à la négociabilité, mais avec un tarif comme socle de la négociation, des conditions générales de vente et des contreparties précises pour les avantages financiers consentis par le vendeur. »

I Les objectifs de l’Ilec

•Moderniser en réduisant les contraintes contractuelles et en particulier le formalisme ;
•Dépénaliser en donnant davantage au juge civil la responsabilité de l’interprétation et du respect des contrats.

II Les orientations de l’Ilec pour la loi de modernisation

L’Ilec est favorable à la négociabilité, mais avec un point de départ et des contre parties. En effet :
•Les industriels doivent être libres de fixer leurs tarifs et leurs conditions générales de vente en toute transparence ;
•Les tarifs des industriels peuvent être négociés, mais en contrepartie d’avantages ou de services réels, objectifs et vérifiables ;
•La rédaction du contrat unique, portant sur l’achat des marchandises et leur revente aux consommateurs, doit être libre, de même que la facturation des avantages financiers en réduction de prix ou en services ;
•Les parties doivent également être libres de différencier leurs conditions commerciales, sauf en cas de pratiques abusives.

CONCLUSION
L’Ilec est favorable à la négociabilité des conditions de vente entre fournisseurs et distributeurs à condition que celle-ci soit encadrée et assortie de contre parties. « Il reste donc quelques semaines aux professionnels pour discuter de ces sujets avant l’examen par les responsables politiques, au second trimestre 2008 », conclut Olivier Desforges.”

Written by JEAN-PAUL TREGUER

janvier 21, 2008 à 7:13

Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :