TVLowCost, l'agence TV conseil en publicité télé économique

L'Agence TV Low Cost spécialisée publicité TV

Pourquoi le low cost s’impose partout et inexorablement ?

leave a comment »

« Pourquoi payer plus… quand on peut payer moins ? » ou pourquoi le low cost s’impose inexorablement.

Rappelez-vous les critiques passées sur les lowcosteurs : « mauvaise qualité, casse sociale, paupérisation de l’offre, nivellement par le bas, délocalisations, etc. »Je vous défie de trouver beaucoup de journalistes s’exprimant encore comme cela aujourd’hui.
La crise est passée par là, la problématique du pouvoir d’achat devenue centrale, tout un chacun se rend bien compte que les acteurs low cost jouent un rôle bénéfique clef pour « amortir la crise » et permettre à tout un chacun de consommer en payant moins cher.
Le “CLUB DES ENTREPRISES LOW COST” (http://club-lowcost.com) qui réunit déjà plus d’une vingtaine d’entreprises de tous secteurs s’est attaché à valoriser les contributions essentielles apportées par les lowcosteurs en cette période de crise économique durable.

Le low cost s'impose partout

Le low cost s’impose partout

Qui peut contester que les compagnies aériennes low cost (EASYJET, RYANAIR, TRANSAVIA, AIR BERLIN…) aient profondément démocratisé le transport en Europe, qui peut contester qu’elles aient permis de désenclaver de multiples régions en dehors des grands axes ?
Qui peut aujourd’hui contester que les MVNO (opérateurs mobiles virtuels tels que ZERO FORFAIT, VIRGIN MOBILE…) et FREE MOBILE aient fortement contribué à faire diminuer le coût de l’ensemble des opérateurs de la téléphonie mobile ?
Qui peut aujourd’hui discuter de l’impact déflationniste sur les prix des produits de grande consommation que les hard-discounters (ALDI, LIDL, NORMA, NETTO…) ont entraîné dans leur sillage, forçant les hypermarchés à s’aligner ?
Qui peut aujourd’hui ignorer l’engouement phénoménal généré par la gamme des véhicules DACIA (plusieurs mois d’attente pour le 4X4 DUSTER), sans laquelle RENAULT, sa maison mère, aurait vu son CA s’effondrer ?
Qui peut contester le succès de multiples enseignes de services ayant adopté un business model low cost, telles que HotelF1, les salons de coiffure TCHIP ou BEAUTY BUBBLE ?
Qui peut ignorer la révolution IKEA dans la décoration et le meuble ? Qui peut passer à côté du modèle ZARA qui a bouleversé la distribution de mode ?
Qui peut ignorer que même dans le business to business les recettes low cost fonctionnent, comme l’atteste le succès en France et à l’international de notre agence de publicité TVLOWCOST qui réduit drastiquement les coûts d’accès de la publicité télévision et permet à des dizaines de marques d’accéder avec efficacité au média jusque là réservé aux grandes marques ?

Face à toutes ces success-stories dans des secteurs économiques diversifiés, nul ne peut douter que le low cost a trouvé son marché auprès de ceux qui cherchent “la fonction sans les fioritures” (le célèbre “NO FRILLS” de South West Airlines). Le consommateur adopte massivement les offres low cost car cela lui permet de récupérer du pouvoir d’achat, soit parce qu’il en a besoin, soit, parce qu’il préfère investir son argent sur des services et produits qui l’intéressent plus. Olivier Géradon de Vera a joliment écrit : “le low cost restitue du pouvoir d’achat pour financer du vouloir d’achat”… Beau résumé d’une des fonctions essentielles des lowcosteurs !

Mais on constate de plus en plus que le low cost a un deuxième effet bénéfique : le low cost joue un rôle d’aiguillon concurrentiel efficace qui fait tendancieusement baisser les prix des marchés sur lesquels il est présent. Les acteurs traditionnels “high cost” se voient forcés de baisser leurs prix au risque sinon de perdre rapidement des parts de marché. Le cas le plus spectaculaire vient de nous être apporté par l’irruption de FREE MOBILE qui en quelques jours a plus fait baisser les prix du marché des mobiles qu’en des années de concurrence acharnée entre les acteurs traditionnels. FREE MOBILEaurait déjà récupéré 3,5 Millions de clients. Succès incroyable qui a généré quelques soucis d’engorgement et donc des problèmes de qualité… aussitôt critiqués, évidemment, par les concurrents high cost ! Mais nous verrons rapidement qu’une fois ces problèmes réglés, FREE MOBILE, comme les autres acteurs low cost, auront démontré que son rapport qualité-prix est incomparablement plus favorable que les concurrents classiques. Ce qui est largement démontré dans tous les autres secteurs où le low cost est solidement implanté.

Written by JEAN-PAUL TREGUER

mai 6, 2012 à 10:10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :